Henry Ford disait “ Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite”. Le sentiment d’unité, la volonté d’insérer, d’intégrer, ou encore d’assimiler sont des mots qui peuvent sembler inconnus au bataillon pour certains de nos lecteurs, mais qui à notre époque prennent tout leur sens.

La décennie de 2010 fut marquée par la mise en lumière de ces questionnements qui gravitent autour de l’inclusion au sein des organismes. En quoi l’inclusivité est un facteur d’innovation ? Inclusivité et diversité sont-ils compatibles avec la notion de croissance ? Comment booster les performances de son entreprise tout en la rendant inclusive ? Des questions auxquelles nous répondrons tout au long de cet article.

Outre le fait qu’une équipe sur le papier constitue un socle de diverses compétences et réunit des individus aux valeurs communes, pourquoi est-il important pour les entreprises de favoriser une direction inclusive au sein de leurs équipes ?

L'inclusivité peut être un facteur de richesse pour les entreprises.

L’inclusivité et la diversité constituent des atouts majeurs pour les équipes. En diversifiant ainsi son équipe, on constitue des groupes uniques et créatifs propices à trouver des solutions innovantes, des ingrédients essentiels à la croissance.

Afin que ces groupes puissent se développer et innover, la diversité d’expérience, de compétences, de pensées et d’éducation sont des éléments à considérer.

D'après une étude du professeur Scott Page, la diversité prendrait le dessus sur le talent. Des équipes diversifiées ne constitueraient pas un frein et pourraient surmonter le manque d’expérience. Il explique dans son récit que des équipes homogènes ont souvent tendance à reproduire des idées similaires, alors que des équipes diversifiées peuvent aborder différents angles lors de la réalisation de l’idée, ce qui peut aboutir à une solution plus originale.

Autre étude : d’après un rapport du « Diversity Matters » réalisé auprès de 366 entreprises datant de 2015, il est noté que de grandes diversités culturelle, ethnique ou de genre ont 35% plus de chances d’avoir des impacts concrets sur la durée.

Il est aussi indiqué dans ce rapport que les structures disposant d’une parité de diversité ethnique et raciale faible sont en retard dans leur secteur, tandis que les entreprises avec un niveau de parité de 15 % sont à même de réaliser leurs objectifs.

Photo by Christina @ wocintechchat.com / Unsplash

Brainstorming culturel

Pour arriver à l’inclusivité, il faut donner la voix aux employés : l’inclusion réelle, c’est l’écoute. Il est ainsi important de favoriser un environnement de travail propice à ses employés. Quels sont les moyens mis en place afin de renforcer une culture d’entreprise qui exige et prône la diversité ?

Premièrement, il est important de discuter des problèmes que peuvent rencontrer les équipes, et de favoriser le partage d’idées afin que chaque membre puisse comprendre le ressenti des uns.

Aussi, permettre aux employés d’être à l’aise et d’être eux-mêmes est un enjeu non négligeable dans une politique inclusive au sein d’une entreprise. Cet aspect est souvent négligé, voire ignoré. Or, comme le révèle un article du Harvard Business Review : « le lieu de travail est le corps corporel de l’entreprise ». Il est nécessaire de réfléchir à l’impression donnée auprès des employés pour qu’ils se sentent à l’aise et favorisés dans leurs individualités.

Ainsi, cela évite par exemple de perpétuer des stéréotypes. Ces “outils d’inclusion” peuvent notamment être l’encouragement de l’authenticité, l’instauration d’un lien de confiance et la personnalisation de leurs espaces.

Réinventer sa culture d’entreprise

Instagram - @PerryGrone
Photo by Perry Grone / Unsplash

L’inclusion devrait être une priorité pour chaque entreprise.

Dans un article de revue science datant d’avril 2017, il est relevé dans une étude réalisée par des chercheurs de l’université de Princeton que certaines technologies de Machine Learning peuvent répéter des actes sexiste et racistes. Il illustre ce cas par une étude réalisée par Joy BUOLAMWINI. Cette dernière a pu constater qu’un logiciel de reconnaissance faciale ne reconnaissait pas son visage. Le constat est simple : l’algorithme crée ne prenait pas en compte toutes les carnations de peau.

Autre exemple au niveau de l’embauche : les pratiques d’embauche devraient inclure ces valeurs d’inclusivité, car embaucher pour “remplir certaines cases” ou pour ajuster les équipes peut être nuisible à l’objectif d’inclusivité. Comme il a été indiqué dans cette article du FORBES, il est important de ne pas laisser transparaître une structure de pouvoir excluant certains groupes, et d’éviter de reproduire un systèmes de préjugés inconscient envers certains groupes.

L’inclusivité, c’est avant permettre à tout individu de ne pas avoir à s’assimiler afin d’être intégré ou être performant dans sa réalisation. Favorisez le partage, un lieu de travail sain , favorisez les activités de Team Building et envisagez des modalités de travail flexibles afin de vous adapter à différentes méthodes de travail.

Envie de construire votre stratégie diversité et inclusion ? Contactez-nous.